septembre 18, 2011

Nous disions donc, tu commences demain ?

Il se pourrait que demain je commence mon nouveau job et que cela provoque quelque appréhension en moi.
Ou bien il se pourrait que je ne réalise toujours pas que j'ai quitté mon job précédent. Après avoir dépensé le PIB de la Guinée en cierges à Sainte Rita, le croyez-vous, ce jour est enfin arrivé.
Pas de pot de départ, "ces gens n'ont décidément aucune éducation", comme dirait ma copine Scarlett, quelques cadeaux cependant de la part des plus proches, les seuls que je regretterai.
Quelques hypocrisies pour la route, histoire que je ne regrette pas : la personne qui te dit "J'ai adoré bosser avec toi, mais ça, tu le savais déjà."Je ne vois pas comment j'aurais pu le savoir (dans la catégorie aigrie, elle a son chamois de platine et le fait savoir à qui veut bien l'entendre et aux autres aussi).
J'ai réussi à esquiver le commercial qui ferait passer Jean-Claude pour un bobo.
Une page est tournée.
Le lendemain, en passant devant la gare, je me rappelais l'air béat que j'arborais le premier jour en descendant du train dans cette ville de banlieue que je trouvais délicieusement provinciale, et si accueillante avec son saxophoniste.
Maintenant j'ai juste envie d'étouffer ce saxophoniste qui joue comme un manche, tous les matins, midis et soirs et de me tirer de cette fichue banlieue.
Tout est affaire de point de vue, je vous disais.
Là je ne sais pas bien ce que je vais occuper comme poste, je ne connais personne, et c'est assez loin, mais au coeur de Paris. Je ne suis ni très contente ni très angoissée, j'y vais, et puis je verrai.
Et je vous dirai.

6 commentaires:

  1. Je crois que je le connais ce saxophoniste... il a les cheveux longs et une frange et plus de dents?!

    Et dis voir... si tu bosses au coeur de paris... on va pouvoir se programmer un petit café ensemble un de ces midis? Depuis le temps :o)

    Des bizzzz

    RépondreSupprimer
  2. "Il se pourrait que", ça fait une jolie consigne et surtout un efficace début de chapitre...

    RépondreSupprimer
  3. Ca me semble une bonne approche....allez que les bonnes ondes t'accompagnent pour ce nouveau depart !!!

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme6:17 PM

    Vous plongez dans un nouvel univers sans enthousiasme
    votre nouveau poste n'a pas été défini avant votre entrée dans cette nouvelle boite ?

    RépondreSupprimer
  5. MoO : merci !!!

    La trollette : c'est LUI !!!! Dingue... On se fait un café bientôt, avec grand plaisir, dis donc !

    Sandrine Teixido : tu observes remarquablement bien, et tu es poète en ce moment ;o)

    Miss Zen : merci pour tes ondes, c'est chaud !


    Cher Anonyme : c'est que l'appréhension l'emporte sur l'enthousiasme, je l'avoue sans fard. Et mon poste n'était pas complètement défini, non, en effet.

    RépondreSupprimer