novembre 21, 2007

Le jour où j'ai su...

Ou comment Johnny m'aide à lutter contre la dépression hivernale...

Je n'aime pas la tombée de la nuit en hiver, ça me plombe tout : le moral, les bottes, j'ai froid, envie de dormir, de manger et de ne plus penser à rien.
Alors parfois, je me mets devant la télé, sous pretexte de faire des choses de mamie avec mes mains... ou de donner à boire à mon garçon. J'en ressors déprimée de la nullité des émissions, des gens qu'elles donnent à voir, de voir qu'il y a tant de personnes pour dire autant de choses aussi stupides et inintéressantes. Bon, dans la série "May découvre la télé".
D'autres fois je cuisine. Rarissime.
D'autres fois, comme il y a deux jours, je mets de la musique que j'aime à fond, et là on rebondit sur les murs avec my girl, on braille, on fait les folles, on se défoule comme il se doit. Et donc lundi, ma musique d'élection, c'était... Johnny.
Johnny, j'assume, j'adore. J'ai vu le film "Jean-Philippe", et rien que de le voir là sur l'écran, ça m'a fait un truc... je me suis demandé en sortant si c'était parce que cet homme a un charisme démentiel, ou bien si c'était parce que c'était lui (parce que c'était moi, aussi, forcément ;o)) Et alors le moment où il prend sa guitare pour entonner "Tennessee" unplugged, c'était... comment dire ?
Je n'adore pas tout, depuis le temps qu'il chante il a fait suffismment de choses différentes pour que certaines de ses chansons m'ennuient ou me collent des boutons. Et puis il y a celles qui me donnent la patate, énorme. Au hasard... L'envie... "On m'a trop donné, bien avant l'envie...", j'adore quand la guitare s'emballe. Ou des frissons "Marie" ou "Sang pour sang". C'est cul-cul non ?
C'est comme ça, au demeurant, et je vous l'ai dit, je l'assume parfaitement.
Et donc remontée à bloc par une bonne dose de Johnny, je vais donner le bain à mon fils. Là, je continue mon show, et ce fut l'éblouissement... Lorsque je me suis mise à lui chanter "Gabrielle" les yeux dans les yeux, et qu'il s'est mis à me répondre, à se dandiner dans l'eau, complètement emballé, là, je me suis dit "Maintenant, j'en suis sûre : c'est mon fils !"

ce message n'a aucun intérêt hein ? ;o))

2 commentaires:

  1. Mais tu es une midinette, toi! ;)))

    RépondreSupprimer
  2. Fashion : mais non voyons, j'aime bien le gris aussi... ;o))

    RépondreSupprimer