janvier 29, 2009

Allumer le chat ?


Allumer le chat, Barbara Constantine

Voilà un roman comme j'en lis peu. Un ton enlevé, des propos débridés, et une histoire, des histoires en réalité, complètement farfelues. 
Mais un roman qui à l'arrive me plaît car il confirme tout à fait ma devise préférée "La réalité dépasse la fiction". Vous le contastez sans doute tous les jours, comme c'est mon cas, non ?

Revenons-en au chat, par lequel nous entrons dans une famille, dont les personnage sont touchants pour leur justesse et leur humanité. Si j'ai au début été un peu agacée par les propos grossiers, je m'y suis rapidement acclimatée (habituée que je suis, je l'avoue, aux jurons, c'est mal, je sais, et je fais moult efforts pour m'améliorer, croyez-moi.). 
Le plus intéressant dans tout cela, après les personnages et leurs tribulations, c'est la construction de l'histoire. Si la multiplication des personnages et des intrigues peut parfois donner le sentiment d'éparpillement, il ne dure pas, et notre auteure boucle la boucle avec une facilité que je lui envie. Car il ne faudrait pas penser que Barbara Constantine ne sait pas où elle va. Non seulement elle le sait parfaitement, mais elle fonce, et nous mène tambour battant au terme de cette histoire que je vous conseille, chers amis !
 

7 commentaires:

  1. J'adorais la serie des livres policiers dont le heros est un chat...l'auteur est anglaise Lilian Jackson Braun et le tire commence toujours pas " Le Chat qui...."

    RépondreSupprimer
  2. C'est toujours le chat qui morfle!
    Mais j'ai bien envie d'en savoir plus de cette histoire!
    Hop! Sur wishlist!
    :o)

    RépondreSupprimer
  3. Miss Zen, je n'ai jamais lu Le juge Ti, je crois que c'est ça, non, le nom de cette série ? J'ai toujours eu une tendance à freiner des quatre fers quand tout le monde porte aux nues un bouquin. (Cf. L'élégance... )

    la trolette, le chat ne prend rien dans les moustaches, rassures-toi. Sinon, j'aurais prévenu !

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme11:17 PM

    Merci pour cette jolie chronique que m'a signalé Le Chat.
    C. Sauvage,
    le très fier éditeur de Barbara Constantine

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis ravie que cette chronique vous ai plu !

    RépondreSupprimer
  7. ha oui, il nous mène tambour battant avec drôlerie, cocasserie, humour, tendresse et un peu de férocité pour lier la sauce, et c'est très bien !
    Un vrai bon moment de lecture:)

    RépondreSupprimer