octobre 11, 2007

Mères, grands-mères, femmes et plus si affinités...

Les grands-mères - Doris Lessing, 2003

Au moment où je chronique un de ses livres, j'apprends que l'auteure a reçu le prix nobel de littérature. Hasard, pas vraiment, dans la mesure où je l'ai lu à la suite d'un article de Libération.
Bref, le livre dont je parle n'a pas grand chose à voir avec les raisons de son élection.
Les grands-mères ne parle pas de mamies gâteaux, ni même gâteuses, il parle d'amour et de famille, de filiation et d'amitié.
Je ne vous en révèlerai pas le sujet, et je vous conseille vivement de ne rien lire de plus explicite sur ce livre, pas même la quatrième de couverture, afin de conserver intacte la curiosité qui guidera votre lecture.
96 pages d'une histoire rondement menée, de personnages attachants et aux personnalités affirmées, je suis maintenant curieuse de découvrir plus en détails cette femme et son oeuvre.

3 commentaires:

  1. Chouette j'attendais d'en savoir un peu plus sur ses oeuvres, car je n'ai encore rien lu d'elle, je me note donc celui que tu présentes !!

    RépondreSupprimer
  2. je connais très mal aussi mais je suis curieuse....;o)

    RépondreSupprimer
  3. Une fois de plus, May , tu me donnes envie de lire ce livre!
    Vivement les vacances que je puisse à nouveau me plonger dans la lecture.

    RépondreSupprimer