mai 18, 2007

A marche forcée - Slavomir Rawicz

A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) de Slavomir Rawicz
Traduction : Eric Chédaille

Recommandation : surtout ne faites pas comme moi ! N'assimilez pas le titre à la lecture : "A marche forcée" ne veut pas dire "A lecture forcée"...

Ce récit est l'échappée de 7 hommes prisonniers d'un camp russe situé près du cercle polaire. C'est une histoire vraie, un périple vécu, raconté par Slavomir Rawicz, initiateur de cette évasion.
Il était un soldat polonais arrêté par les russes en 1939 et condamné à être déporté dans un camp avec 4 000 autres hommes.
Il s'en échappe avec six autres hommes. Ensemble, ils rejoignent l'Inde, à pied, au terme de plus d'un an de marche, de famine et de déboires.

Est-ce que vous parvenez à vous représenter ce que cela signifie de doutes, de peur, de courage, de faim et de solitude ?
Ce livre est passionant, il n'y a pas de longueurs. Les personnages sont attachants, même si on les connait peu finalement. L'auteur reconnaît qu'il ne se souvient pas de tout, et comme tout le monde certainement, vous douterez à un moment ou à un autre de votre lecture, de la véracité de cette aventure, tant elle recèle de courage et de ténacité.
Oui, ce qu'ils ont fait est incroyable.
Personnellement, je trouve que ça remet les idées en place de lire ce genre de choses (même si ce n'est pas le but du livre). Je le vois plutôt comme un hommage à ceux qui ne sont pas arrivés au bout du voyage, et comme un témoignage d'une expérience hors du commun.

Je vous le recommande chaleureusement.

7 commentaires:

  1. La lecture de ce Témoignage et de ce récit d'évasion incroyable me tente vraiment. Merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Nicolas et bienvenue ici !

    Oui c'est incroyable, et tellement loin de nos vies actuelles, ça fait vraiment un bon coup de vent dans les branches ;-)

    RépondreSupprimer
  3. hmhm, oui May, tu me donnes envie de lire ce livre. Hop pour les grandes vacances!
    Je vais me le procurer comme je l'ai fait avec Jamie Cullum et "L'ancre de tes rêves", que des bonnes découvertes par le biais de ton blog.

    RépondreSupprimer
  4. OUi merci May ! Je n'aurais jamais été accrochée par ce livre sans toi, sans doute à cause du titre qui ne donne pas envie ;-)
    Je suis sûre que je vais le dévorer. MERCI.

    RépondreSupprimer
  5. C'est tout de même bête, un titre qui rebute, non ?...

    RépondreSupprimer
  6. C'est sûr ! Mais peut-être que le titre original est beaucoup mieux et que c'est une mauvaise traduction ?

    RépondreSupprimer
  7. Tu as raison Gaëlle, je viens de vérifier, le titre original est "The Long Walk".
    Pas plus péjoratif que ça donc.
    Décidément.
    C'est comme les 4e de couvertures, souvent ça en dit trop, ou ça parle mal du livre, c'est vraiment dommage.

    RépondreSupprimer