mars 12, 2007

Le concert de Michel

Heureusement, avant de savoir que le livre de Gaëlle était presque disponible (L'ancre des rêves, chez Robert Laffont) - qui ne sortira que jeudi mais que thom et d'autres ont déjà lu, les gros veinards - , je pouvais encore savourer tous les plaisirs que m'offre la vie. Donc, samedi soir, je suis allée là :



Non, ce n'est pas le concert d'un vieux beau, comme m'ont dit certains de mes amis sceptiques. Oui, j'appréhendais de retrouver l'homme de LA chanson de mon enfance "Tous les bateaux tous les oiseaux", oui, je craignais que sa voix tire un peu. Et non, oh non, je n'ai pas été déçue. Je ne le connaissais pas bien, en tant qu'homme et artiste, forcément, j'étais jeune quand il a quitté le pays, mais qu'est-ce qu'il assure, le garçon !
D'abord il n'y a pas eu de première partie. Ce qui tombe assez bien. Je vais très rarement à des concerts, et les deux derniers auxquels j'ai assisté, à plein d'années d'intervalles, ce fut surprenant. Evidemment, le premier concert, c'était Sinclair, il y a dix ans, on ne s'attendait pas vraiment à voir débarquer un couple de chanteurs maliens - Amadou et Mariam -, on ne les connaissait pas, bref, on a été un peu surpris. Pas autant ceci dit que lorsque je suis allée voir M à Bercy il y a deux ans, et que la première partie était assurée par... Amadou et Mariam.Sachant que M accompagna Sinclair dans le temps, ce n'était pas si surprenant, sauf de mon point de vue, finalement...
Bon bref, là, il était plus improbable qu'Amadou et Mariam fassent la première partie de Polnareff. Donc y'a pas eu de première partie. Ce qui m'a permis d'observer un peu mes co-concertistes, qui portant une perruque blonde, qui les lunettes blanches mythiques, qui les deux, plus une énorme barbe châtain. Appelant tous "Michel". Pour moi, Michel, c'est les bronzés "Mifffffèl", mais pas Polnareff. Bref, il arrive en faisant mine d'ôter son pantalon en ombre chinoise, puis il lance "Je suis un homme". L'atmosphère est tantôt rock, tantôt piano et lumières, et franchement, que ce soit "Lettre à France" ou "Dans la rue", on est pris dedans. La voix, ben c'est Michel, quoi, tel que je l'aime, tout en envolées et en rapidité. Il laisse la place belle à ses musciens, et ses choeurs. C'est bien simple, je me suis dit que c'était ça, le prochain boulot que je voulais faire : choeur de Michel Polnareff. Bon, elles sont toutes plus ou moins noires, mais à notre époque ce détail ne devrait pas poser de souci majeur. Vous en pensez quoi ?

5 commentaires:

  1. Euh...quoi ??? "Thom et d'autres" ??? Attends, t'as des infos que je n'ai pas là, j'étais persuadé d'avoir l'exclue...!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Ouai ben comment l'as-tu eue, cette exclu ? Je te le demande. Alors moi je suis jalouse, et je déteste ça !
    Et puis un poil impatiente, aussi. Sur des charbons ardents, en fait...

    RépondreSupprimer
  3. Comment je l'ai eue...? Hum...c'est un petit peu long à raconter, il faudrait presque en faire une chronique, mais je n'aime pas le trop principe de la chronique "j'ai une copine un peu célèbre" :-)

    Disons que j'ai la chance de compter l'auteure parmi mes meilleures ami(e)s depuis quelques temps déjà, tout simplement...

    (et merci d'avoir fait semblant de ne pas voir que j'avais répondu dans le mauvais article :))

    RépondreSupprimer
  4. thom, tu cotoies des people, assume, bon sang !
    Quant à la place de ton commentaire, je ne vais pas commencer à te dire où écrire, j'ai mon boulot pour ça, je trouve ça largement assez pénible de devoir reprendre les gens... ;-)
    Mon blog est un lieu d'expression libre, et pas uniquement pour moi, qu'on se le dise !

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai, je cotoie des peoples...car oui, Gaëlle est une star à présent, en grande partie grâce aux blogueurs par ailleurs...sacré réseau ma parole !

    Ecoute d'accord : un jour, j'en ferai une chronique. Ou au moins te raconterai-je en privé quelles ont été mes ruses de sioux pour lire l'Ancre des rêves avant tout le monde :)

    RépondreSupprimer